Mon premier voyage solo ? J’avais 22 ans

Voyager seul(e) pour la première fois peut susciter beaucoup d’interrogations. Pour soi et pour les autres. Il n’y a pas d’âge pour partir seul(e) pour la première ou la dixième fois. Pour un court ou un long séjour. Ma première expérience de voyage solo c’était en 2012. J’avais 22 ans.

L’idée

À l’époque, j’étais à Vancouver, au Canada, pour un Programme Vacances Travail (PVT) et j’avais ce rêve de petite fille qui me trottait dans la tête depuis plusieurs mois : le Grand Ouest Américain !
Je ne vais pas mentir, je n’avais jamais imaginé faire ce voyage dont je rêvais tant, sans personne avec qui le partager. J’étais anxieuse, pas très sûre de moi et je me suis presque dégonflée quelques semaines avant le départ…
J’ai d’ailleurs longtemps cherché de la compagnie, et j’étais triste de ne trouver personne qui avait les mêmes disponibilités que moi ou les mêmes envies. Et alors, que faire ?

Un jour, j’ai jeté un œil sur quelques forums sur Internet et, à ma grande surprise, j’ai lu de très nombreux témoignages de personnes qui partaient seuls et qui en revenaient ravis. Le lendemain j’en ai parlé autour de moi et, la réaction des Canadiens m’a bousculée : ils perçoivent le « voyage solo » comme quelque chose de tellement génial et puis si « banal » ….
Tous ces encouragements ont fini par me convaincre que moi aussi je pouvais me lancer !

L’organisation

Petit à petit j’ai donc commencé à dessiner l’itinéraire d’un roadtrip de trois semaines sur la Côte Ouest des Etats-Unis. Pour me mettre en confiance, j’ai planifié tout ce qui pouvait être planifié : transports, logements, visites, nombres de jours et budget.

J’ai passé des heures et des soirées entières à éplucher tout ce que je pouvais trouver sur internet, dans les guides de voyage et sur les blogs.

Réserver les transports a été la partie la plus simple : avions, trains, bus. La démarche n’est pas très différente des voyages en groupe ou à deux. Les prix sont les mêmes. Toutefois, j’ai tâché de ne jamais arriver à destination pendant la nuit et je regardais à l’avance comment rejoindre mon logement.

Concernant le logement, c’est un peu différent. J’ai décidé de dormir dans des dortoirs mixtes en auberges de jeunesse. En auberge, on peut rencontrer énormément de monde (même si tout dépend d’où l’on va), et on réserve facilement un lit pour petit prix. Au contraire, les chambres single dans les hôtels coûtent assez chères.
Pour choisir mes auberges, je me suis basée sur deux choses :

  • Les avis de voyageurs précédents qui précisaient que « l’auberge est parfaite pour les voyageurs solo », souvent parce qu’elle permettait de rencontrer d’autres voyageurs et parce qu’elle dispose de salles communes, par exemple ;
  • La localisation (afin que l’auberge se trouve dans un quartier sympa et pour ne pas avoir de difficulté de rentrer seule)

Cette planification minutieuse c’était pour me rassurer, bien sûr, mais également pour rassurer ma famille qui se trouvait à plus de 10.000km de moi…

Ma première expérience solo

En embarquant dans l’avion, le casque de musique sur la tête, j’ai ressenti une excitation monter en moi. J’étais sur le point de réaliser un rêve et j’ai eu l’audace d’y aller seule !

C’était un mélange de fierté, de reconnaissance et d’admiration… pour moi-même.

Est-ce étonnant ? Sûrement. Ce n’est pas tous les jours que l’on s’admire et que l’on est fière de soi.

Dès que j’ai posé un pied à l’aéroport de San Francisco je me suis rendue à l’évidence : Je vais devoir me débrouiller toute seule dans cette jungle. Non, je n’avais pas peur, j’ai profité de chaque instant.

La question qui me taraudait le plus, avant le départ, était: Allais-je vraiment me retrouver seule ? Et bien la réponse est Non. Etrangement, ce premier voyage solo a également été le premier pendant lequel j’ai rencontré énormément de monde : des voyageurs de tous les âges, de tous les styles, de toutes les provenances. J’ai rarement été seule, même lorsque j’avais cruellement envie de me poser tranquillement pour lire un livre.

Je ne dirai pas que je n’ai jamais été seule. Que je n’ai jamais eu peur. Non, bien sûr, il y avait des moments où j’imaginais comment ça aurait été avec mes amis ou ma famille ou mon copain.

Ensuite, il y avait ces moments qui mélangeaient différents sentiments (mixed feelings), par exemple lorsque je me suis perdue en rentrant d’un après-midi à Venice Beach (Los Angeles) pour retrouver mon logement, ou le jour où un homme (inconnu) s’est agenouillé devant moi pour me demander en mariage sur le Wall of Fame ou, encore, ce moment où j’ai voyagé dans un bus de nuit pendant 12 heures à côté d’un homme de corpulence forte qui me parlait en espagnol et qui m’a empêché de fermer l’oeil de la nuit (…) et j’en passe…

Autant de moments que de souvenirs.

Ce voyage m’a procuré une immense joie et les doutes et les craintes que j’avais pu avoir avant le départ avaient, tout d’un coup, disparus. Tout au long de mon séjour, je n’ai ressenti qu’une immense énergie positive !

C’était un voyage que j’avais planifié pratiquement dans les moindres détails et, pourtant, il s’est avéré être le voyage le plus inattendu et le plus surprenant !
On a beau prévoir où l’on va passer la nuit et combien de jours on reste sur place, on ne peut pas prévoir les expériences inattendues que l’on va rencontrer chaque jour.

J’ai réussi à mettre un exemple concret sur les mots « expérience riche et inoubliable ». Parce que, pour la première fois, c’était clairement une Expérience. Riche. Inoubliable.

 

Si vous rêvez ou bien si vous hésitez à faire le pas, je ne peux vous conseiller qu’une chose : Allez-y !

 

« Être ce que nous sommes et devenir ce que nous sommes capables de devenir, tel est le seul but de la vie. »
– Robert Louis Stevenson
More from Florence

Voyager seule à New Delhi {en Inde}

New Delhi, la capitale de la République de l'Inde est une métropole...
Read More

10 Comments

  • Hello
    Tu as bien fait, quel voyage !
    La première fois que je suis partie seule c’est à Rome (6 jours) et ce fut merveilleux. Depuis j’y suis retournée 5 fois et l’année dernière j’ai fait toute l’italie du nord pendant 3 semaines et je me suis régalée autant les papilles que les yeux.
    Bravo à toi et comme je le dis “pourquoi se priver ou attendre toujours les autres ?”.
    Bonne journée

    • Merci beaucoup Estelle 😊 Tu as tout à fait raison ! Pourquoi attendre les autres ? Je t’envie d’avoir visité l’Italie et Rome, ma ville coup de cœur ! Je te souhaite de beaux futurs voyages seule ou en compagnie 🙂

    • Merci beaucoup Amandine 🙂 je suis contente que tu ressentes l’inspiration et la motivation que j’aimerais tellement partager! C’est grâce à des témoignages d’autres filles que j’ai osé me lancer la première fois, j’espère que je pourrais aider d’autres à leur faire à leur tour! Yes, we can ! 🙂

  • En février dernier, j’ai décidé sur un coup de tête de partir à Amsterdam 4 jours toute seule. Alors même si ce n’était pas très loin de chez moi (3h30 de train), j’ai adoré me retrouver dans cette ville que je ne connaissais pas seule et découvrir à mon rythme les rues et monuments. J’ai comme qui dirait, pu me retrouver avec moi-même le temps de quelques jours et c’est une expérience que je referai avec plaisir si l’occasion se représente !

    Des bisous 🙂

    • Je te comprends tout à fait! J’adore aussi me retrouver dans une autre ville, découvrir à mon rythme et je suis d’accord, on se retrouve avec soi-même le temps d’une journée ou d’une semaine 🙂
      Je te souhaite de pouvoir repartir seule et de ne jamais en avoir peur !

  • C’est génial ton retour d’expérience, je suis déjà partie seule à l’étranger mais avec un cadre qui m’attendais derrière (des amis, un stage, une école de langue), du coup je n’ai pas encore fait de vrai voyage solo mais c’est pas ma liste de projet !

    • Merci Aurore 🙂 C’est déjà un début! La démarche de partir à l’étranger, même en stage ou dans une école de langues, c’est une démarche personnelle… C’est vrai que partir vraiment toute seule est différent et peut faire peur au début, mais je t’assure que c’est une expérience formidable ! Je te le souhaite

  • Ton témoignage donne follement envie de se lancer … Cela fait un bon moment que je pense à partir seule sur les routes. Je ne pense aps nécessairement au Etats-Unis mais je pense que quelque soit la destination, l’apprentissage, le bonheur et l’aventure qui en ressortent sont les mêmes.
    Enfin voilà, un grand rêve qui me trotte dans la tête et que je suis, presque, certaine de réaliser dans les quelques années qui viennent !
    En tout cas merci pour ce moment d’aventure,
    Bisous,
    Pêche
    https://pecheneglantine.fr

    • Coucou 🙂 Merci pour ton commentaire et je suis tellement d’accord avec toi! Peu importe la destination, le voyage en solo est un voyage unique en soi. Tu rencontres tellement de monde, tu oses beaucoup plus aller vers les autres et tu découvres qui tu es vraiment… Les avantages sont très nombreux. J’espère vraiment que tu oseras un jour réaliser ton rêve et si tu as besoin de conseils, n’hésite pas à m’écrire! Bisous

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *