Un Liégeois parti faire le tour du monde

Faire le tour du monde? C’est probablement la promesse de vivre une expérience unique et de réaliser le voyage de sa vie… Pour Rowan, c’est un rêve devenu réalité. A 26 ans, ce liégeois connu sous le nom de Johnny MacFly a décidé de quitter sa famille, sa copine, ses amis et sa chère Cité ardente (Carré et frites inclus) pendant un an, pour découvrir ce qui se cache aux quatre coins du globe.  En route depuis septembre 2015, il est infatigable. On a bien envie de connaître quel est SON secret.


A la rencontre d’un Liégeois à l’autre bout du monde…


Reporter On The Road: Bonjour Rowan! C’est un plaisir de faire ta connaissance. Peux-tu nous dire deux mots sur ton identité de voyageur… On se le demande tous, où-comment-pourquoi ce nom “MacFly Away”? 

Jonnhy Macfly: Salut, Florence. Tout d’abord merci pour cette interview, c’est la première que je fais. Pourquoi ce pseudo ? Je cherchais un nom fun et qui sonnait bien au moment de m’inscrire sur Facebook. Je ne voulais pas utiliser ma vraie identité. Le nom de mon blog découle de ça. Je voulais un nom qui me corresponde et qui soit facile à retenir dans toutes les langues. J’avais plusieurs idées mais après avoir sondé quelques amis, j’ai retenu MacFly Away. Fly away, voyager loin, ça me parle.

Voyager loin, c’est le cas de le dire… Tu avais un rêve: faire le tour du monde. Et tu l’as fait ! C’est incroyable. Pour beaucoup cela ne restera à jamais un rêve. 
Quand est ce que tu t’es dit “ça y est, c’est le moment, j’y vais” ?

Ca fait plus de 10 ans que je rêvais de le faire. Au début ça n’était qu’un rêve comme tu dis. Puis de fil en aiguille, l’idée a fait son chemin. Je me suis décidé il y a 2 ans. C’était le moment de le faire; 25 ans, pas encore d’énormes responsabilités dans la vie personnelle et professionnelle et en bonne santé. Je suis prêt à supporter les longs trajets, les auberges rudimentaires et j’ai la condition pour faire de longs treks, que je n’aurais peut-être plus à 50 ans.

 Et si tu devais donner un conseil à celles et ceux qui aimeraient sauter le pas, ce serait quoi? 

De foncer ! Il y a trop de belles choses à voir dans ce monde que pour ne pas explorer ne serait-ce qu’une petite partie. Vous n’êtes pas non plus obligé d’aller bien loin : il y a de magnifiques endroits chez nous, aux Pays-Bas, en Allemagne etc. Je voyage tout seul mais je ne le reste jamais longtemps. Vous trouverez toujours des compagnons de voyage pour quelques heures ou quelques jours. Ce n’est pas ça qui doit vous rebuter.

Concernant l’organisation de ton voyage. Tu as tout planifié depuis la Belgique ou tu vas là ou le vent te mène?

Je suis parti le 18 septembre et j’avais tout planifié jusqu’au 9 novembre. Logements, avions, trains, bus, tout était réservé et je savais à l’avance où j’irai les jours suivants. Je pense que pour débuter un tel voyage, c’est mieux de commencer ainsi comme cela. Après cette date, surtout pour l’Asie, je n’avais rien réservé mais j’avais déjà une idée des endroits que je voulais visiter. Maintenant je suis en Amérique du Sud, je n’ai rien préparé. Je vais au gré des recommandations, des photos sur Google Image.

Quel est le moment le plus incroyable que tu as vécu jusqu’à présent pendant ton parcours? 

C’était il y a 3 semaines, mon premier jour au Brésil. J’étais dans le bus de l’aéroport pour rejoindre la station de métro la plus proche et ensuite aller à mon auberge. J’ai rencontré un jeune brésilien, on a commencé à parler. Il venait du nord du pays et allait rendre visite à une amie de Sao Paulo. Il m’a invité à le suivre chez elle. J’ai hésité mais mon instinct m’a dit de foncer. La famille de son amie m’a accueilli comme un roi, j’ai annulé mon auberge et j’y suis resté une semaine. 2 heures après être arrivé, ils m’ont dit : « Il y a un match de foot aujourd’hui, tu veux y aller ? » J’étais en plein décalage horaire, au bout de ma vie mais j’y suis allé, l’équipe locale a gagné 4-0, ambiance de folie dans le stade qui a accueilli le match d’ouverture de la coupe du monde. Le soir, la fille fêtait son anniversaire avec ses amis dans un garage aménagé en bar. Je me souviendrai toujours de cette première journée au Brésil !

 Et quelle a été ta plus belle découverte ? 

 La Birmanie ! C’est sans aucun doute ma plus belle découverte. Je n’avais pas prévu d’y aller mais j’ai changé mes plans et j’ai bien fait ! J’en avais vaguement entendu parler avant mon départ. J’ai rencontré des gens qui m’ont donné envie d’y aller. J’ai quand même failli faire l’impasse car 95% des choses à faire là-bas est de visiter des temples. Après l’Inde, la Thailande, le Cambodge, le Vietnam et le Laos, bref des pays bouddhistes, je voulais voir d’autres choses. Et au final, oui j’y ai encore vu des milliers de temples mais la gentillesse des gens là-bas surpasse tout. C’est un nouveau pays qui commence seulement à s’ouvrir au tourisme après tout ce qui s’est passé là-bas avec la junte militaire. Peu de gens parlent l’anglais, certaines auberges n’ont pas encore Internet, c’est encore relativement préservé et c’est ça que j’ai adoré.

 Alors la question que tout le monde se pose (mais personne n’ose demander)… Parlons d’argent. Parce que nous le savons, voyager ce n’est pas gratuit… Alors, nous révéleras-tu ton petit secret? 
Un billet de l’euro-million ou un compte caché au Panama?  Comment finances-tu ce voyage?

Tu n’as pas vu mon nom dans les Panama Papers ? Non je blague. Comme je l’ai dit plus haut, ça fait 10 ans que j’ai cette idée de tour du monde donc j’ai pu mettre assez d’argent de coté ces dernières années. Je voyage avec un budget « backpacker », c’est-à-dire que je choisis les hébergements les moins chers. Je prends le plus souvent possible les transports en commun et j’essaye de manger en rue. De plus, je ne fume pas, mes sorties sont raisonnables, quand tu y penses, ça fait un sacré budget 

Autre question personnelle … Tu voyages seul, mais en réalité tu es en couple. Comment se passe la relation à distance? 
Un conseil pour celles et ceux qui s’apprêtent à vivre une relation à distance pour plusieurs mois? 

 On essaye de se parler tous les jours tant bien que mal, mais avec nos activités respectives, le décalage horaire, l’internet foireux à certains endroits etc, ce n’est pas évident du tout mais on y arrive. J’ai eu la chance qu’elle soit venue me rejoindre 2 semaines en Malaisie après 4 mois de voyage et on terminera mon tour du monde ensemble à New York.
Mon conseil est d’essayer de donner des nouvelles autant que possible. Même si c’est souvent difficile avec les visites, les transports, manger, poster 2,3 photos pour vous faire partager mon voyage et dormir quand même un peu, il faut le faire.

 Et comment peut-on annoncer à sa moitié “Ecoute chéri(e), je veux partir faire le tour du monde” ?

 Je lui annoncé « la bonne nouvelle » une semaine après notre rencontre soit 8 mois avant mon voyage. Elle s’est d’abord dit qu’elle n’allait pas rester avec un type qui allait bientôt partir un an. On a vite accroché, elle a compris que c’était mon rêve de le faire et m’a laissé partir. Tout le mérite lui revient car c’est beaucoup plus dur pour elle que pour moi qui voyage tout le temps. 

 Le plus dur quand on est loin de chez soi pour autant de temps, c’est quoi?

La copine, la famille, les amis, mon lit et la nourriture ! Qu’est-ce que je ne donnerai pas pour un bon vieux routier fricadelle andalouse.

Après tout, on ne peut renier ses origines 😉 Et après… tu rentres à la maison ou tu pars t’installer quelque part? Comment imagines-tu le ‘après-tour du monde’?

 Je rentre à la mi septembre, un an après mon départ. Oui, je compte rentrer en Belgique dans un premier temps, à Liège, je ne sais pas, ça dépend du boulot que je trouverai à mon retour. Singapour m’a vraiment plu, ça me dit bien d’aller m’installer là-bas. Pourquoi pas dans les prochaines années. Le post retour sera : manger tout ce qui m’a manqué, revoir mes proches et trouver un nouveau job.

 Pas facile de te suivre, parce que tu bouges beaucoup, où es-tu en ce moment? 

Pour le moment je me trouve à Manaus, Amazonie, Brésil pour une semaine. C’est l’avant dernière étape de mon trip au Brésil. Je filerai après pour Foz d’Iguaçu dans le Sud puis ça sera la fin de mon périple ici. C’est passé trop vite, j’adore le Brésil !

Alors pour me suivre c’est par ici :
Sur Facebook
Sur Instagram
Et même sur Snapchat (@macflyaway)

 Dès mon retour en Belgique, je reprendrai mon blog Macflyaway.com en main, avec des articles sur mes expériences, mes bons plans, etc.

Ah, c’est super 🙂 Merci beaucoup Jonnhy Macfly… Je ne te retiens pas plus longtemps, bon vol! 

Merci Florence et bonne continuation pour la suite !

Tomorrowland Brésil 

Et vous, votre rêve, c’est quoi? 

Seriez-vous prêt à tout quitter pour faire le tour du monde?

Partir 1 jour, 1 an ou toute une vie? 

 

 

More from Florence

Goa: Un petit coin de paradis en Inde

Sur la côte Ouest de l'Inde se trouve un endroit inattendu: le...
Read More

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *